Colloque Violences intrafamiliales – Rethel – 16 janvier 2018

En date du 16 janvier 2018, l’Union Départementale des Associations Familiales des Ardennes s’est associée à la Ville de Rethel et au Centre Hospitalier Bélair, et plus spécifiquement avec l’Association d’Etudes en Soins Psychiatriques, pour organiser un Colloque sur les Violences Intrafamiliales. Ce dernier fait suite à un premier colloque organiser en novembre 2015, augurant un travail de prévention et de lutte contre les violences intrafamiliales sur le territoire de Rethel, suite à une demande émanant du Maire, Monsieur DERAMAIX, auprès du Sous-Préfet, au regard du nombre grandissant de faits inhérents à cette problématique. La Direction Départementale de la Cohésion Sociale et de la Protection des Populations s’est mobilisée et s’est adressée à l’UDAF quant à l’articulation de ce travail, en mobilisant du personnel spécialisé, mais aussi concernant la gestion d’un fond ACSES dédié à cet axe. Des groupes de travail ont émergé de cette dynamique : les professionnels ont phosphoré et souhaitent développer différents projets tant préventifs, que dans le cadre de la prise en charge. Ce nouveau colloque est un échantillon du fruit de leurs réflexions : continuer à s’informer, se rencontrer, partager, prendre conscience de l’ampleur du phénomène, rompre l’isolement et le sentiment d’impuissance parfois associés à l’accompagnement des familles enlisée dans les violences. Une synthèse de ces travaux a été faite en préambule des autres interventions du colloque.

Monsieur le Maire a ouvert le colloque, puis a laissé la place au Président de cette journée, le Docteur JEUNEHOMME, Médecin légiste, responsable de l’Institut Médico-Judiciaire du CHU de Reims, qui a lui-même cédé la parole à Monsieur DE CAIGNY, Procureur au Parquet de Charleville-Mézières, invité d’honneur.

Nous profitons de cet espace pour remercier le Docteur JEUNEHOMME d’avoir accepté de nous apporter son expertise lors de cette journée. Nous tenons à saluer à la hauteur du geste, Monsieur le Procureur, d’avoir pris les dispositions nécessaires pour se libérer la journée entière. Au regard de tous, il s’agit d’un signe fort, symbolisant l’intérêt indiscutable du Parquet sur la question des violences intrafamiliales. D’autre part, les interventions de Monsieur le Procureur ont appelé des commentaires extrêmement positifs : l’exercice de vulgarisation de l’appareil législatif fût brillamment réalisé, avec force de métaphores et d’illustrations.

La Protection de l’Enfance, mission du Conseil Départemental, s’est largement mobilisée dans l’animation de cette journée. En effet, étaient présents à la tribune, cinq professionnels du Conseil Départemental. Nous ne pouvons que nous féliciter d’avoir un CD aussi disponible et investi.

Madame GILOTIN, Psychologue au CD, a fait un exposé clair et concis, sur le thème de «l’impact des négligences familiales sur le développement de l’enfant et de l’adolescent », complété par une intervention spécialisée sur « les violences sexuelles »,  réalisée par Madame BREMONT, Responsable de la Protection de l’Enfance sur le territoire Sud-Ardennes, qui a suivi une formation de sexologue. Les commentaires ont été dithyrambiques sur leurs apports, ainsi que sur l’intervention de Monsieur AMIOT, Chef de Service Sud-Ardennes au CADEF sur le thème des «rôles endossées par l’enfant exposés aux violences conjugales ». Nous remercions Monsieur GARDEUX, Responsable de la Politique Sociale Protection de l’enfance à la Direction des Solidarités et à la Protection de l’Enfance, d’avoir accepté notre invitation, et permis aux professionnelles de la Cellule de Recueil des Informations Préoccupantes (CRIP) de venir exposer leurs missions. L’ALMA 51 est intervenue en parallèle pour expliquer le travail de cette instance qui recueille des informations préoccupantes concernant les personnes vulnérables.

Pour élargir notre regard, Monsieur FOURDRIGNIER, Sociologue – Université Reims Champagne-Ardenne – a élaboré et construit sa pensée autour des « violences dans l’évolution des contextes des familles et des territoires ».

Pour que ce regard élargi soit illustré, Madame BRIQUET, Cadre de Santé au Centre Hospitalier Bélair, nous a nourri notre esprit au travers d’une « vignette clinique ».

Pour conclure cette journée, Madame BUISSET, Médiatrice Familiale au sein de l’UDAF 51, a abordé « l’accompagnement du couple parental au terme du couple conjugal ». Au-delà d’éléments explicatifs sur la médiation familiale, le propos fût empreint d’étique et de respect – fondement des professionnels de ce champ- et illustré par une vidéo d’une grande pertinence.

Ce sont 185 professionnels de champs variés qui ont participé à cette journée, qu’ils souhaitent voir se renouveler. Les évaluations permettent de voir émerger les grandes lignes d’une suite éventuelle, telles que le travail des forces de l’ordre, le traitement administratif et judicaire sur le terrain,…Des points seront à améliorer, et nous remercions les participants d’avoir rempli le questionnaire d’évaluation de cette journée. Cette matière est précieuse.

Peut-être un rendez-vous en 2019 … !

          

Articles récents
Logo UDAF - UDAF 08 - Union départementale des associations familiales des Ardennes
X