Les valeurs institutionnelles

          1. UNAF-UDAF

Les UDAF sont pluralistes et indépendantes. Toutes les unions d’associations familiales partagent les mêmes principes, puisés à la source des textes européens et internationaux, de la Constitution et des lois françaises, des textes et déclarations communs à ces unions.

« Promouvoir les intérêts des familles et aider les populations en difficulté » s’inscrivent dans la gestion des différents services.

Pour chacun d’eux un projet doit être élaboré afin de guider le travail des équipes.

           2. Le service tutélaire

Les services mandataires des UDAF s’inscrivent dans le prolongement de l’action politique de l’institution familiale.

La protection juridique s’exerce dans le respect du droit et en vertu des valeurs énoncées ci-dessous :

* La solidarité :

  • la protection juridique est avant tout une affaire de famille, par nature protectrice de ses membres les plus vulnérables. La loi privilégie le recours aux proches pour exercer la mesure de protection.
  • la solidarité publique est subsidiaire à la solidarité familiale. Lorsque la famille ne peut exercer cette protection, le juge désigne par subsidiarité une personne extérieure à l’entourage proche.

De par leur mission légale, le service des tutelles de l’UDAF est l’une des expressions concrètes de la solidarité pour les personnes qui ne peuvent s’appuyer sur leur famille.

* Le respect des personnes : Les droits fondamentaux et libertés individuelles de la personne protégée font l’objet d’une attention particulière au travers :

  • du respect des libertés individuelles et des droits civiques
  • du respect de la dignité de la personne et de son intégrité

* La personne protégée est un sujet doté de potentialités et d’une autonomie qui lui est propre : Il convient de personnaliser l’intervention et d’exercer la mesure de protection en créant les conditions qui permettent à la personne d’en être acteur.

* La non-discrimination et la tolérance : Dans l’exercice de protection, il ne sera pas fait de différence de traitement en fonction des origines, des croyances religieuses ou des opinions politiques, de  la maladie ou du handicap de la personne.

* L’intégrité professionnelle : Tout intervenant de l’UDAF est un représentant de l’association et en respecte les valeurs.

* La responsabilité professionnelle : L’intervenant engage sa responsabilité dans l’exercice des missions qui lui sont confiées du fait de ses qualifications et de ses formations. Il garantit la confidentialité des informations dont il a la connaissance.

* Le professionnalisme des intervenants : l’empathie, caractérisée par un effort de compréhension de l’autre, de ses sentiments et de ses émotions, exclut toute implication affective et jugement morale. Elle permet à l’intervenant de conserver une distance appropriée. Le professionnalisme repose également sur une compétence technique, favorisée par le travail en équipe pluridisciplinaire.